Des yeux qui en mettent plein la vue!
- Crème
- Drainage
- Cils
- Mascara

Des conseils en esthétisme!
- Les bases
- Contours du visage
- Maquillage jour / soir

La séduction !
- La beauté physique et morale
- Le code vestimentaire
- Coiffure et maquillage
- Le parfum
- Le tatouage
- L'attitude
- La séduction chez l'homme



Des yeux qui en mettent plein la vue !

La beauté d’un visage dépend beaucoup de l’éclat des yeux. Et, pour que ce dernier brille de tous ses feux, ce n’est pas tant la couleur de l’œil qui importe mais plutôt « l’habillage » : les cils, les sourcils, les paupières… sans oublier le bon geste maquillage.

• Des paupières lisses, sans cernes ni poches
Nos paupières sont particulièrement fragiles. Recouvertes d’une peau hyper fine, elles sont les premières à subir les outrages du temps, à se griffer de rides, à perdre leur tonicité et ont de plus une fâcheuse tendance à s’entourer de cernes ou à gonfler à la moindre contrariété, d’où l’importance de leur accorder une attention que d’aucuns jugeraient démesurée mais qui reste néanmoins la seule vrai manière de préserver la jeunesse du regard !

• De l’eau et du sommeil
S’il est vrai que les cernes et poches qui alourdissent le regard peuvent tout bêtement être dus à l’hérédité, au type racial ou encore à la structure du visage, dans la majorité des cas ces petits travers sont plutôt l’expression d’une mauvaise hygiène de vie. On estime en effet que les cernes sont dues dans 33 % des cas au manque de sommeil, dans 30 % des cas à un état de fatigue généralisé et dans 25 % des cas à un surmenage. L’explication des poches sous les yeux est sensiblement la même. Reste que, l’apparition de ces « ornements » oculaires, il ne faut pas occulter le rôle du cocktail tabac - alcool - café, du stress, d’une mauvaise alimentation et de certains troubles du métabolisme, rénaux, hépatiques ou endocriniens.
Alors que faire ? D’abord réviser son hygiène de vie ! Dormir ses huit heures par nuit, prendre ses repas à heures régulières, éviter de trop manger le soir et d’abuser de l’alcool, fuir les pièces enfumées et boire au moins un litre et demi d’eau par jour pour évacuer les toxines.



Crème

• Choisir la bonne crème
Si les crèmes spécifiques sont loin d’être dénuées d’intérêt, rien ne sert cependant de s’en tartiner consciencieusement tout en continuant à mener une vie de patachon ! En revanche, en traitement d’appoint, associées à une bonne hygiène de vie, elles constituent une aide appréciable car la peau du contour des yeux est si sèche, si fragile et si sujette aux réactions qu’une simple crème de jour ne peut arriver à la fois à bien hydrater sans pour autant la congestionner.
Reste qu’en la matière toutes les crèmes ne se valent pas. Mieux vaut en effet opter pour un gel ou un sérum, non gras, léger et contenant des décongestionnants pour prévenir l’œdème des paupières au réveil et l’appliquer d’un doigt léger en tapotant du coin interne de l’œil vers le coin externe.
Mieux vaut également se résoudre à « perdre » deux minutes pour le démaquillage (avec des lotions non grasses et hypoallergéniques) que d’appliquer un produit de soin sur une peau qui, sans nettoyage préalable, serait parfaitement incapable de profiter des bénéfices du traitement…

• Oser les bons vieux remèdes de grands-mères
Savoir choisir et appliquer sa crème contours des yeux, c’est bien. Reste que l’on n’a pas toujours les moyens de passer de la théorie à la pratique. D’où l’intérêt de ces bons vieux remèdes de grands-mères, efficaces et pas ruineux !
Remèdes universels, l’eau de bleuet ou la tisane à la camomille appliquées en compresses le matin au réveil après une nuit trop courte ou trop agitée n’ont pas leur pareil pour dégonfler les paupières et faire passer les cernes de vie à trépas en un clin d’œil. En traitement régulier, appliquer les compresses tous les deux jours pendant dix à quinze minutes.

• Apprendre les techniques de camouflage
Le temps n’étant pas toujours notre allié, il est parfois nécessaire d’avoir recours à l’artifice du maquillage pour liquider cernes et poches. Sachant que, pour camoufler tout ce qui est saillant, il faut foncer, tandis que, pour dissimuler tout ce qui est creux, il faut éclaircir : les poches sous les yeux seront alors cachées sous un fard plus foncé que la couleur de la peau et les cernes sous un anticerne d’un ton plus clair que celui de la peau. A poser par petites touches, à estomper puis à poudrer.



Drainage

• Du drainage lymphatique à la chirurgie
Quand cernes et poches résistent à tout traitement de base, il est alors temps d’employer les grand moyens. Le drainage lymphatique, d’abord. Réalisée en institut par une esthéticienne digne de ce nom, cette méthode permet non seulement de dégonfler spectaculairement les poches mais aussi d’éclaircir considérablement les cernes. Il faut compter dix séances. Par contre, lorsque la poche est due à un amas de graisse, c’est du côté de la chirurgie esthétique que se trouve la solution. Idem si la paupière ploie sous un excédent cutané ou que les rides griffent trop profondément le contour de l’œil.

• Des sourcils bien dessinés
Sans sourcils un visage serait comme une mer sans rivage, sans expression. Cela, les femmes l’ont toujours su et n’ont eu de cesse depuis les Egyptiennes qui prolongeaient leurs sourcils jusqu’aux tempes pour agrandir l’œil jusqu’aux femmes d’aujourd’hui qui préfèrent les porter naturels pour mieux souligner le regard de travailler cette saillie velue. Reste qu’il n’est pas toujours évident de ne pas se tromper….

• Savoir épiler
Rares sont les sourcils parfaits. D’où l’emploi quasi systématique de la pince à épiler dès l’âge de 12-13 ans, sans forcément de bons résultats à la clé. Normal : s’épiler, ça s’apprend. Il faut d’abord en effet savoir que, contrairement aux poils des jambes, par exemple, ceux des sourcils ne repoussent pas toujours et que, par conséquent, une épilation sauvage et trop minutieuse peut se traduire à plus ou moins long terme par un « trou » au niveau de l’arcade…. Gênant lorsque la mode change ou que l’on décide de modifier la forme de ses sourcils ! Première règle : donc, bien réfléchir avant de s’armer de sa pince (mieux : confier sa première épilation à une esthéticienne) et éviter de s’attaquer aux poils trop fins. Deuxième règle : bien choisir ladite pince. Elle ne doit en effet pas couper le poil mais l’arracher. Troisième règle : toujours épiler dans le sens de la pousse du cil et terminer l’opération par un coton imbibé d’une lotion décongestionnante et désinfectante. Quatrième et dernière règle : ne jamais épiler le dessus du sourcil (sauf s’il y a un épi) mais agir par en dessous, afin d’agrandir la paupière et donner davantage de profondeur au regard.

• Doper, discipliner et reconstruire
Il est des cas où l’épilation ne peut pas tout. Lorsque les sourcils frisent par exemple, mieux vaut ne pas avoir recours à la pince mais… à la laque à cheveux et à la brosse à sourcils afin de leur donner chaque jour une ligne de conduite qui, à la longue, deviendra permanente. Lorsqu’ils sont trop peu fournis ou repoussent difficilement, le « truc » consiste à les badigeonner chaque soir d’huile de ricin… Et, en attendant qu’ils reprennent du poil de la bête, il est toujours possible de les épaissir à coups de crayon à sourcils (par petits traits hachurés) puis de les brosser, ou encore de récupérer un vieux tube de mascara dont la brosse très peu imbibée permettra de les colorer très légèrement tout en leur redonnant du volume. Enfin, pour celles que cette opération quotidienne ennuierait prodigieusement, reste la géniale solution du maquillage permanent. Réalisé par une esthéticienne, ce dernier permet aux sourcils maigrichons de retrouver, grâce à une technique proche de celle du tatouage, un air proche de celui du tatouage, un air de bonne santé et aux sourcils mal implantés ou totalement inexistants de se couler dans une ligne impeccablement adaptée au visage.
A noter enfin, pour celles qui hésiteraient encore à sauter le pas, que la teinture (qui tient environ un mois) permet de se faire une idée, soit en colorant soit en décolorant une arcade non conforme.



Cils

• Des cils irrésistibles
Longs et fournis, ils donnent de la profondeur au regard et font chavirer les cœurs d’un seul battement. Rares et courts, ils font carrément l’effet inverse ! Mais, pour toutes celles qui n’ont pas eu la chance de naître avec des yeux de Bambi, les solutions de rattrapage sont heureusement légion ! Il faut savoir les entretenir en beauté.
Un cil, c’est vivant. Et, par suite de mauvais traitement, ça peut tomber et ne jamais repousser. D’où la nécessité pour préserver l’intensité de son regard de ne jamais dormir avec son mascara sous peine de voir le poil étouffer mais aussi de ne pas frotter de façon intempestive un maquillage qui rechigne à disparaître : à force, les cils malmenés risqueraient de tomber ! Il faut donc choisir une bonne lotion démaquillante, au bleuet par exemple, qui aura de surcroît l’avantage de décongestionner. Et, si vraiment le maquillage s’accroche, il suffit de poser sur ces cils une compresse d’eau tiède pendant quelques minutes ; ils seront ensuite plus faciles à démaquiller.
Quant à savoir s’il convient de les couper (à la pleine lune ou non) afin de les voir repousser plus longs et plus durs, la réponse est non ! En revanche, en les badigeonnant chaque soir d’huile de ricin à l’aide d’un coton-tige, des cils pauvres ou tombants auront tendance à reprendre assez rapidement du poil de la bête. Choisir le bon mascara : même les cils naturellement longs et fournis ont aujourd’hui du mal à s’en passer. Seulement voilà : au royaume des mascaras, toutes les textures et toutes les brosses ne se valent pas ! Ainsi, un mascara crème épaissira davantage les cils et donnera au regard un aspect fluide qui allongera les cils plus qu’il ne les gonflera, leur conférant un look plus naturel. A noter pour les cils en berne : les nouveaux mascaras dont la texture est enrichie de produits de soin comme la kératine ou le panthénol, qui accélèrent la repousse, ou encore le collagène, qui n’a pas son pareil pour nourrir un cil fatigué et déshydraté. Quant aux waterproofs, s’ils ont l’énorme avantage de ne pas transformer un œil en coquard à la moindre larme ou goutte de pluie, ils sont en revanche difficiles (c’est le but !) à nettoyer sans frotter, donc sans abîmer…. Mieux vaut donc les réserver aux séances piscine ou aux virées à la mer ! Mais, dans un mascara, la texture n’est pas la seule à jouer un rôle : la brosse aussi. Ainsi, les brosses affichant une extrémité plus fine que la base sont parfaites pour celles qui cherchent à maquiller même les plus petits cils du coin interne et externe de l’œil. Les brosses cylindriques, quant à elles, ne font pas vraiment le détail et gainent essentiellement les cils les plus longs. Les courbes en revanche sont idéales pour maquiller les cils trop courts et trop droits, tandis que les brosses asymétriques (poils plus courts d’un côté) permettent de colorer les cils inférieurs sans pour autant laisser de traces sur la joue !
Enfin l’implantation des poils de la brosse n’est pas à négliger : plus ils seront espacés, plus le mascara aura tendance à se nicher dans les interstices et à coller les cils en paquets…. Oser la teinture et la permanente pour les cils : Lorsque les cils sont soit franchement très courts, soit franchement très décolorés, ou si, tout bêtement, on en a assez de sacrifier à l’opération mascara tous les matins, reste la solution de la teinture.
Version temporaire : elle peut tenir un mois, un mois et demi, s’estompe progressivement, se fait chez une esthéticienne et permet en outre de fortifier les cils car elle contient des vitamines. Version « définitive » : elle exige bien entendu le savoir-faire de l’esthéticienne et consiste en fait à tatouer un trait d'eye-liner au ras des cils supérieurs, inférieurs, voire les deux ; cette technique, dont la durée de vie est de quinze à dix huit mois, donne l’impression de cils intensément plus fournis. Si le problème majeur réside dans la raideur des cils, qu’ils soient immenses ou petits, la méthode la plus efficace est bel et bien… la permanente ! La pose de ce mini-bigoudi (imprégné d’un produit totalement hypoallergique, bien sûr) se traduit par de jolis cils délicatement recourbés pendant au moins huit semaines…. Un résultat que ni le mascara ni le recourbe-cils (au demeurant franchement traumatisant pour nos franges oculaires) ne sauraient atteindre). Enfin, si les cils sont particulièrement parsemés, la meilleure solution consiste à poser des faux cils, non pas en frange mais un à un, intercalés entre les vrais…. Résultat hyper naturel garanti trois semaines.

• Des yeux éclatants
Les cils auront beau être fournis, les sourcils bien dessinés et les paupières sans reproches, si l’œil lui-même est fatigué, rouge, terne, bref, sans éclat, tous les efforts d’habillage seront vains…. Faire briller les yeux : pour reposer des yeux épuisés et irrités par une journée de travail au cœur d’une pièce enfumée, rien de tel que la compresse d’eau de bleuet, de camomille ou de tilleul appliquée dix à quinze minutes. Pour les faire briller, la bonne vieille méthode qui consistait à instiller une goutte de jus de citron dans chaque œil (en prenant soin ensuite de fermer les yeux et de mettre au calme au moins dix minutes) a toujours ses adeptes… Pour les plus douillettes, deux autres solutions peuvent être envisagées : la goutte de jus de pomme (nettement moins acide !) ou, mieux encore, un collyre bleu, vendu en pharmacie en tant que décongestionnant. Donner de la couleur aux yeux : on n’est jamais satisfait de ce que la nature nous a donné, c’est bien connu ! Ainsi, les propriétaires de yeux noirs les voudraient bleus, tandis que les pupilles pervenche rêveraient de se transformer en modéré. Aujourd’hui, avec les lentilles colorées, le coup de baguette magique est à la portée de tous. Reste cependant à faire preuve d’un minimum de prudence : éviter de les porter trop longtemps d’affilée, car, malgré tous les progrès en la matière l’épaisseur du disque de coloration empêche l’œil de bien respirer… et ne pas croire que la couleur dispense du cérémonial d’entretien inhérent aux lentilles hydrophiles.
Sachez cependant que dans les lentilles colorées peuvent également être des lentilles correctrices : faire d’une pierre deux coups, quelle veine !



Mascara

Le mascara est un produit de beauté pour maquiller vos yeux et les sublimer, en accroissant votre féminité grâce à un habillage des cils.

En effet, ce produit cosmétique permet d’intensifier votre regard en surlignant les yeux et en donnant plus de longueur, certes apparente aux cils, autrement dit il agrandit le regard.

Outre la teinte noire, il faut savoir que d’autres teintes sont vendues dans le commerce : le mascara existe en de multiples coloris comme par exemple le bleu, vert, gris, violet, brun, prune, mauve, pourpre, etc.

Le mascara est un produit indispensable dans votre trousse de maquillage. Pour appliquer correctement un mascara et éviter les paquets lors de sa pose, il faut étirer les cils avec la brosse avec un mouvement qui soulève les cils, autrement dit vous devez appliquer votre mascara de la racine à la pointe des cils, c’est-à-dire vers le haut et vers l’extérieur.
Un second passage de la brosse est nécessaire si vous désirez donner un effet encore plus volumineux.

Pour lutter contre l’effet de surcharge (paquet sur les cils ou mascara sur les paupières), vous pouvez écarter vos cils par exemple avec une brosse, un peigne ou tout simplement une brosse à dent ou après-coup enlever l’excédent de mascara avec un coton tige.
Il faut appliquer un mascara dans un mouvement de précision. Une brosse pour recourber les cils et les séparer avant l’application du mascara peut être très utile si vous souhaitez donner un effet de volume et avoir des yeux de biche et sublimes.

Derniers conseils pour illuminer l’expression de votre regard : il faut toujours sortir la brosse délicatement du tube, refermer le tube rapidement afin d’éviter que l’air ne dessèche votre mascara et bien évidemment ne pas prêter votre tube de mascara qui est à usage personnel pour éviter toutes contagions aux yeux, les yeux étant une zone très sensible.
Pour conclure, utiliser un mascara vous donne un regard plus intense et volumineux, plus sexy et vous permet d'affirmer votre féminité.



Des conseils en esthétisme

Les conseils en esthétisme concernent la crème hydratante, le fond de teint, les ombres à paupières, le mascara, les cheveux, le rouge à lèvres.

Le modelage des contours du visage dépend du type de visage : rond, triangulaire, long, carré.

Un maquillage simple peut être transformé assez rapidement en un maquillage plus sophistiqué.



Les bases

Les bases de l'esthétisme concernent les éléments suivants :
La crème hydratante : elle joue certes un rôle hydratant mais son application fait aussi office de base de maquillage.

Le fond de teint : il s’applique avec une éponge humide et avant le blush.

Les ombres à paupières : elles doivent être de couleurs neutres (un brun chaud par exemple).

Le mascara : de préférence un mascara noir, ou brun sombre.

Les cheveux : pour la préparation, après avoir lavé vos cheveux, imprégnez-les de mousse volumatrice à la racine. Posez quelques gros rouleaux et faites un mini-brushing sur une brosse ronde et à chaleur douce.

Le rouge à lèvres :cela dépend du moment de la journée.



Contours du visage

Vous devez modeler les contours de votre visage !

Visage rond : il faut creuser les joues avec le blush à partir des pommettes et jusqu’aux maxillaires en formant un triangle discret qui se rétrécit vers les commissures des lèvres.

Visage triangulaire : rétrécissez le haut du visage en étirant une touche de blush le long des tempes jusqu’à la racine des cheveux afin de rétrécir légèrement le haut du visage et en oval sur les pommettes pour les rendre moins saillantes.

Visage long : il faut casser la hauteur en raccourcissant le visage en appliquant une ligne de blush au milieu du front jusqu’à la racine des cheveux et sur la pointe du menton. Le triangle sur les pommettes sert à couper la longueur du visage.

Visage carré : arrondissez les angles, dessinez un triangle de fard à joues sur les pommettes et un autre le long des maxillaires pour adoucir et arrondir les lignes anguleuses du visage en l’affinant sur les cotés.



Si la couleur du blush est trop voyante, estompez-la avec une généreuse application de poudre libre que vous époussetterez avec un gros pinceau. Il s’agit évidemment d’ombrer certaines zones de façon presque imperceptible et sans démarcation. Préférez plusieurs couches fines de blush plutôt qu’une seule couche trop épaisse.



Maquillage jour / soir

Transformez votre maquillage de jour en maquillage du soir !

Il suffit de quelque minutes pour transformer un maquillage simple en un maquillage plus sophistiqué.

* Retouchez l’ombre à paupière
Intensifiez un peu la couleur de l’ombre à paupière et bordez la partie supérieure de cette dernière par un trait fin d’eyeliner noir ou brun noir.

* Passez une deuxième couche de mascara

* Appliquez un peu de poudre compacte : la poudre doit être toujours appliquée de manière délicate afin d’éviter l’effet plâtrage. Ceci fait, ravivez les pommettes au blush.

* Effacez le rouge à lèvre restant et refaites une application de rouge longue tenue au pinceau.

* Crêpez légèrement vos cheveux, puis les enrouler en chignon banane. Arrangez quelques boucles en diadème que vous fixerez avec de fines épingles et un nuage de laque et laissez retomber quelques mèches autour du visage ce qui aura pour effet d’adoucir la coiffure.

Avant de retoucher votre maquillage, faîtes une vaporisation très légère d’eau minérale pour rafraîchir la peau et tamponnez avec un mouchoir en papier pour sécher. Prenez la précaution d’utiliser un mascara waterproof le matin.



Séduction

Avoir de la séduction.
Beauté physique.
Beauté morale.
D’autres éléments viennent compléter le processus de séduction. Ils sont divers et multiples. On peut parler d’accessoires ou d’artifices tels que le parfum, la coiffure, le maquillage, le vêtement et bien d’autres encore.

On peut se rendre compte que la séduction fait intervenir de nombreux éléments.
Bien loin des critères classiques de beauté ou d’intelligence, la séduction est naturelle ou cultivée savamment.

Ce sujet est complexe, il y a intervention de multiples critères. La séduction est un stratagème à court terme. Bien souvent on pense (surtout) aux hommes qui aiment jouer aux séducteurs. Le séducteur a une mise en scène calculée et précieuse. Par contre celle-ci lui imposera certains petits mensonges comme, promettre le mariage….

La séduction c’est le fait de présenter un visage infiniment aimable dont l’autre ne pourrait plus se détourner. On verra alors que le charme agit instantanément mais agira tous les jours suivants et qui doit toujours laisser planer un doute ou une certitude.

Une personne séductrice est en général une personne plutôt joyeuse, d’un bon vivant. Par ailleurs on dira qu’elle est « vite satisfaite et vite consolée ».
On pourrait citer quelques séducteurs de référence tels que : Don Juan, Casanova, Peau d’Ane, Lovelace… ».
La séduction n’admet aucun investissement quel qu’il soit, physique et sentimental.

Elle prendra une dimension ludique et duelle car on jouera à deux. On oppose la sexualité et l’amour. La séduction comprend donc la beauté qui est un atout important, on pourra même parler d’habilité de la tactique.
En quelque sorte il est possible de voir le jeu de la séduction comme une identité d’emprunt, car on essaie de plaire et on apprécie d’être regardé.
Le séducteur peut être considéré comme le Prince Charmant, et la séductrice comme la Dulcinée… d’un moment….

Le romantisme peut être une clé de la séduction, par contre ce sera un romantisme modéré.

Dans un premier temps on examinera la séduction sur le plan de la beauté, beauté physique et beauté morale.



La beauté physique

La beauté physique est un atout important, que tout individu peut avoir de son côté.

Quand on parle de la beauté physique on pense au corps « il faut se sentir bien dans sa peau afin de s’intégrer à la société sans problème ».

La séduction passera donc par cette étape à savoir la maîtrise du corps.
Cela apparaît comme la glorification du corps dans sa beauté et sa force. La forme physique est importante c’est ce qui permet d’être dynamique, bon vivant.

La plupart des femmes sont sensibles à la force athlétique.
C’est pour cette raison qu’il est essentiel de prendre soin de soi.



La beauté morale

La beauté morale est un autre élément de la séduction à ne pas négliger.

Il n’y a pas d’individu parfait mais si l’on a certains défauts on peut essayer de les modifier ou de les arranger.
La première chose est qu’il faut avoir confiance en soi, bien entendu sans être prétentieux. Il faut avoir du répondant afin de ne jamais vous laisser faire, bien sûr tout en restant poli.
La politesse est très importante, c’est une qualité très appréciée. Etre vulgaire est par contre mal perçu. Jouer au séducteur c’est ne jamais tout dire, mais avoir du mystère.
Ainsi ça ne sera jamais lassant, l’autre cherchera en vous la surprise et l’étonnement.
Aussi de l’humour, les gens aiment qu’on les fasse rire c’est un point fort de la séduction comme le sont d’ailleurs l’imagination, c’est à dire être original dans les sorties, proposer des activités qui sortent du commun.

En d’autres termes la séduction est un atout de qualités et de défauts que l’on doit mettre à son avantage.



Code vestimentaire

Le vêtement constitue un des autres éléments de la séduction.
Tout d’abord on a le vêtement qui permet de communiquer les informations les plus variées : le sexe, l’âge, le pays, ….
On le considère plus comme un moyen d’expression que de communication. Le vêtement est l’une des caractéristiques fondamentales de l’être humain (c’est ce qui le différencie en quelque sorte de l’animal).
Par ailleurs le vêtement permet d’affirmer son appartenance à un groupe, et d’exprimer son individualité.
En ce qui concerne la séduction le vêtement est un élément à ne pas négliger. Il va de soi qu’une personne élégamment habillée aura plus de chance à s’intégrer dans un groupe, une société….

Cela ne veut forcément pas dire s’habiller chez Kenzo ou Chanel, et dépenser des fortunes. Tout est dans le style et les goûts.
Il faut malgré tout rappeler que la sobriété des couleurs, la simplicité des formes fournissent les critères du beau.
Mais encore une fois cela va dépendre de la mode qui définira les tendances.
La séduction peut donc se fonder sur cet élément qui est de premier ordre.




Coiffure et maquillage

Au même titre que le vêtement, la coiffure est un autre accessoire auquel on pense peu.
La coiffure est un terrain privilégié de la mode. La chevelure est considérée comme un avantage naturel dont il convient de se parer.
La coiffure est vue comme un moyen de séduction essentiel.
Depuis la disparition du chapeau féminin, on encourage les femmes à choisir une coiffure convenant au genre de leur chevelure et à la forme de leur visage.
La mode dans ce domaine est sans limite, toutes les coupes furent proposées alternativement.
De plus on imitera volontiers une vedette de l'actualité.
On pourrait tout simplement porter sa chevelure sur les épaules aussi longue que la nature, autant par les hommes que par des femmes, mais cela n’est pas conciliable avec le travail en particulier pour les travailleurs manuels, les cheveux risquent de tomber sur les yeux.
En effet, le maquillage est lui aussi un des éléments de la beauté.
Le visage féminin doit apparaître frais et innocent.
La différence pour la femme est qu’elle a maintenant à sa disposition toute une gamme de fards variés pour l’aider à paraître plus fraîche que nature et plus naturelle que la nature elle-même.
Le maquillage à toujours joué un rôle important, dans les sociétés anciennes, le but principal du maquillage était la protection, non contre le mal, mais contre le soleil.
Comme nos estivants avec leurs crèmes solaires, les Egyptiens protégeaient leur visage contre les méfaits du soleil.
Cependant les temps modernes ont amené des changements : soins médicaux, le progrès de la chimie rendant moins dangereux les maquillages.
Les figures jadis plâtrées sont maintenant délicatement ombrées et la peinture du visage s’est transformée en soin du visage.
Le maquillage permet au visage de paraître plus jeune, plus sain, donc plus attrayant.
Par contre il faut que cela soit un maquillage soigné.
A cet élément on peut parler d’une autre acquisition des années récentes, le phénomène plus radical de la chirurgie esthétique qui permet de remodeler votre visage et à votre convenance.
Les liftings et l’opération du nez sont des opérations courantes aujourd’hui, ainsi que l’orthodontie tout comme les verres de contact.



Le parfum

Le parfum exprime une réalité, il relève du domaine du divin, du secret….
Les parfums font rayonner la culture d’un peuple dans une intense vitalité.
Le parfum peut marquer une personnalité par laquelle se reconnaît un individu.
L’homme utilise le parfum depuis l’antiquité. En Egypte par exemple, on voulait respirer les parfums pour conserver la santé, la vie et sauvegarder la survie du corps.
Les parfums représentent une façon de se sentir bien et d’attirer l’attention sur soi.
La tradition occidentale fut influencée par les modèles grec et romain qui auparavant subirent l’influence orientale car il faut noter que l’amour des parfums est une réalité constante de la culture orientale.
Par la suite le parfum italien a envahi le marché européen.
Mais l’Inde reste l’un des plus important producteurs mondiaux de parfums dits d’Arabie.
Si les parfums, de tout temps brûlés et offerts aux dieux, montaient vers le ciel comme des prières, ils ont de nos jours des destinations plus terrestres mais ils n’en demeurent pas moins des signes ou messages vecteurs de socialité.
Le parfum rentre donc en compte dans la séduction qui peut se faire par son intermédiaire.
Néanmoins, d’autres artifices peuvent intervenir.



Le tatouage

Autre élément de beauté et à la mode, le tatouage.

La séduction peut passer par de nouveaux moyens, qui peuvent paraître originaux.
On peut citer par exemple le tatouage dont l’universalité ne peut être contesté. De multiples procédés pour se faire tatouer existent.
Les raisons qui ont amené les hommes à fixer des signes indélébiles dans la chair sont nombreuses et dépendante du contexte culturel.
Le besoin de l’homme, d’un lien entre lui et les puissances extérieures, ce comportement magico-religieux se retrouve aujourd’hui encore.
Par ailleurs il y a une motivation esthétique et érotique des tatouages.
Un homme tatoué pourra paraître plus viril. Aujourd’hui l'on n'est plus obligé de se faire marquer à vie, on a de nouvelles méthodes permettant d’avoir des tatouages lavables à l’eau.
La séduction est un ensemble de critères auxquels on peut répondre. Mais, des attitudes entrent en ligne de compte.



L'attitude

Une attitude modèle ! L’attitude intervient énormément dans la séduction.
On ne peut pas réellement définir un comportement parfait car tout dépend des goûts, cependant on peut donner quelques éléments de bonne conduite.
Tout d’abord il faut éviter tous les signes insultants, le désintérêt qui est une manifestation peu amicale et qui consiste à ignorer la personne en face de nous.
Si les signaux de désintérêt vous paraissent pas trop graves, manifester de l’ennui n’est pas du tout apprécié, il faut donc éviter de bailler, les profonds soupirs, une expression lointaine et figée, des coups d’œil répétés à la montre.
Nous faisons tous de petits gestes qui révèlent notre envie de sortir de la situation où nous sommes, ils prennent la forme de gestes de locomotion miniature, tapotement des doigts ou du pied….
Les gestes d’impatience ne sont pas du tout appréciés. Les expressions de supériorités ne font pas partie de la bonne conduite de séduction, avoir l’air pompeux ou regarder quelqu’un de haut est considéré comme une insulte, car il y a un désir de rabaisser l’autre.
Il faut éviter toutes insultes sarcastiques ou ironiques qui prennent souvent la forme de compliments déformés. Entre le désintérêt et l’injure on a un type de comportement de rejet. Ce dernier est tout aussi insultant car c’est une manière de dire « Va-t-en ».
Ce qui est encore plus insultant ce sont les signaux de moquerie. Rire de quelqu’un est l’une des pires formes de mauvaise attitude envers l’autre.
Par ailleurs cela provoque d’une réaction agressive de l’autre.
La séduction exige un certain comportement que cela soit dans la rue, au travail ou à table.
C’est tout un savoir vivre qu’il faut étudier jour après jour. La séduction comme a pu le constater c’est un tout qui est accessible à tous, la seule chose est qu’il convient est de respecter certaines règles.



La séduction chez l'homme

Autre accessoire de la beauté, la moustache ou la barbe.
On peut parler de la moustache pour les hommes qui est comme un équivalent d’un artifice de maquillage et de la barbe qui fut dans de nombreuses civilisations considéré comme un symbole de majesté.
Elle peut exprimer toutes sortes d’attitudes mentales.
Encore une fois la mode est le précurseur de la coiffure.
Cette dernière est associée à un autre élément qui peut être facteur de séduction : le parfum.